• Dans l'ancienne marine, celle de la voile, on sait qu'une femme à bord n'était pas considérée comme un bon présage. Mais, depuis des temps très anciens, en dépit des croyances ou superstitions, des femmes suivaient leurs maris-capitaines dans leurs longues navigations au long cours. C'est aux femmes de capitaines à bord des voiliers long-courriers, au tournant du xxe siècle qu'Etienne Bernet s'intéresse surtout. L'auteur a pu identifier quarante-cinq épouses autorisées à embarquer entre 1897 et 1921. Le phénomène n'est donc pas marginal et, comme beaucoup de leurs ancêtres, la plupart d'entre elles embarquent pour leur voyage de noces qui, parfois, tourne au cauchemar.
    Un étude originale, fortifiée par de nombreux et passionnants témoignages et illustrée d'une cinquantaine de documents rares, rassemblés pour la première fois.

  • De 1815, date de la reprise des armements après les guerres d'Empire, jusqu'au dernier voilier terre-neuvier, Léopoldine, armé pour sa dernière campagne en 1931, la pêche morutière fécampoise connaît un formidable développement, passant du stade de l'aventure à celui de l'industrie. La connaissance intime par l'auteur de la petite histoire de chacun des voiliers de grande pêche fécampois, offre le regard nécessaire pour situer cette extraordinaire aventure industrielle et humaine dans la grande Histoire.

empty