Jörg Mühle

  • En rentrant à la maison, l'ours cueillit trois champignons. En voilà un délicieux repas ! La belette s'affaira en cuisine, l'ours mit la table et fit le service : " Un champignon pour toi et un champignon pour moi, dit-il. Et encore un pour moi. Comme ça c'est juste. " Le ton monta entre les deux amis. Ils furent interrompus par un renard qui engloutit le champignon de la colère. Quel culot ! Heureusement, il y avait trois fraises en dessert...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les dents sont brossées, le pyjama est prêt. Tape des mains et il sera vite enfilé ! C'est le rituel du coucher et il ne faut rien oublier avant que Petit Lapin aille au lit : se brosser les dents, secouer l'oreiller, une petite caresse dans le dos, avant de se mettre bien au chaud sous la couette. On peut même éteindre la lumière et tourner la page après le bisou-bonne-nuit. A partir de 2 ans.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La baignoire est remplie. Appelle donc Petit Lapin ! Aujourd'hui, on lave aussi les cheveux. Attention à l'eau dans les yeux ! Essuie-lui doucement le nez et il va sortir du bain. Ensuite, il faut bien le frictionner et puis aussi lui sécher les cheveux. C'est chouette de laver Petit Lapin ! dès 2 ans.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Aïe ! Petit Lapin est tombé. Sur le bras en plus, ça fait mal ! Souffle trois fois dessus, ça aidera certainement. Oh là là, du sang ! Vite, voilà un pansement ! Et sèche ses larmes maintenant. Bravo tu t'es super bien débrouillé ! pour les tout-petits.

  • Sur la banquise, trois pingouins (deux grands et un petit) s'interrogent. Dieu existe-t-il ? Voit-il vraiment tout ? Est-ce vrai qu'il édicte des règles et qu'il se fâche tout rouge si on ne les respecte pas ? Et surtout, pourquoi a-t-il provoqué le Déluge, qui menace aujourd'hui toute vie sur terre ? Le seul espoir réside en Noé, qui a choisi de sauver les espèces vivantes sur une arche qui pourra résister au cataclysme. Il n'y a qu'un problème : seuls deux représentants de chaque espèce sont admis sur l'Arche. Les deux pingouins choisis par la colombe messagère ne peuvent pas se résoudre à abandonner leur ami sur la banquise. Ils le passent en fraude dans une valise. Et leur débat métaphysique se poursuit sur l'Arche...
    Les jeunes lecteurs s'identifient directement aux trois pingouins (surtout au petit, particulièrement attachant par ses espiègleries) qui discourent en philosophes avec beaucoup d'humour. Riche en symboles et situations cocasses, ce roman pose les bonnes questions sans imposer de réponses au lecteur, qui est libre de se construire sa propre opinion, toutes croyances (ou non-croyances) confondues. Les craquantes illustrations de Jörg Mühle renforcent la richesse de ce petit roman, intelligent et indispensable.

  • Trois pingouins (deux grands et un petit) discutent sur la banquise : " C'est qui, Dieu ? - Il est grand, tout-puissant et invisible ! - Invisible ? Mais alors, comment savoir s'il existe vraiment ? " Absorbés par leur discussion, les trois amis ne voient pas tout de suite que la pluie s'est mise à tomber.
    Et quelle pluie ! Un vrai Déluge ! Heureusement, la colombe arrive juste à temps avec des tickets pour l'Arche de Noé. Mais il n'y a que deux places par espèce... Vite, il faut trouver une solution ! L'Arche part à huit heures !

  • Comment avoir tout ce que l'on veut quand on n'est « que » princesse ? En devenant reine, pardi !

  • L'abominable homme des neiges enfin découvert ! Un éminent professeur ramène un yéti en ville et c'est la ruée parmi les habitants ! Tous veulent imiter les moindres gestes du " vieux chevelu " : porter une citrouille sur la tête, marcher avec des manches à balai, parler à une banane...
    Jusqu'où ira la mode du yéti ?

  • Un conte détourné plein de drôlerie, l'histoire d'un prince qui veut tout faire pour échapper à son destin. En vain. Un récit plein de rebondissements et de surprises, conforté par des illustrations aussi décalées que le texte.
    Le prince Cornichon n'a pas du tout envie d'être charmant. Mais alors pas du tout. Il veut bien trancher la tête des dragons, mais ne lui parlez pas de délivrer les princesses ! Car une princesse, ce n'est vraiment pas intéressant : ça pleurniche tout le temps et ça laisse toujours tomber son mouchoir.
    Un beau jour, Cornichon fait pourtant comme tout le monde : il tombe amoureux. D'une jolie princesse, comme il se doit. Et comme tous les princes du monde, il lui fait sa cour en bonne et due forme. Jusqu'au jour où il est
    bien obligé de lui révéler son nom qui laisse sa belle plutôt perplexe. Pour parler clair : Cornichon est prié d'aller faire sa cour à une autre !
    L'amoureux malheureux devient alors la proie d'une vieille sorcière, qui en profite évidemment pour le changer en crapaud ! Il faudra à Cornichon tout le courage, l'obstination et la bravoure d'un vrai prince pour surmonter ce coup du sort, et reconquérir sa belle. Elle l'embrassera, et il redeviendra prince. Un prince bienaimé, enfin !
    Tout est délicieusement décalé dans ce texte qui reprend pourtant tous les « incontournables » du conte de fées. Les personnages d'abord, qui ne font rien comme ils devraient. Le prince ne veut pas être charmant, la princesse ne veut plus épouser son prince, etc. Le ton et l'écriture, ensuite, qui s'inscrivent résolument dans notre modernité.

    Extrait : « Tous ces crapauds n'étaient sûrement pas des princes. Dans le lot, il y avait probablement d'authentiques crapauds qui cherchaient juste à se faire bécoter par une belle fille. Mais il n'y avait pas l'ombre d'une princesse en vue. »
    Les illustrations ne sont pas en reste : Jorg Mühle va au-delà de la simple illustration. Il propose sa propre vision des personnages et de l'intrigue, un subtil mélange de Tex Avery et de Tex Avery.

  • Et vous, que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin avec une tête de vache oe... Oui, oui, une vraie tête de vache, avec deux cornes, un museau, et tout... Voilà la drôle d'aventure qui arrive à Clément ! Et ce n'est que le début d'un récit délicieusement kafkaïen, qui mêle humour et fantastique. Se réveiller avec une tête de vache... Quelle drôle d'histoire ! Clément ne sait pas comment réagir. Vite, premier réflexe, se cacher. Dans la salle de bains d'abord, puis dehors, en se couvrant la tête avec un grand sac en papier. Heureusement, Lulu passe par là. Lulu, c'est le meilleur ami de Clément, le bon copain, celui qui lui remonte le moral. Et qui est plein de bonnes idées : pourquoi
    ne pas aller voir l'homme rodéo du cirque ? Il doit bien en connaître un rayon sur les vaches... Mais avant d'arriver au cirque, il faut passer devant le boucher, qui sent une bonne odeur de vache dans les parages ! De nouveau, il faut se cacher, mais à deux, c'est bien plus rigolo ! Mais au cirque, l'homme rodéo ne répond pas tout à fait à leurs attentes : il voit déjà le super-numéro qu'il pourrait monter avec un petit garçon à tête de vache, ce qui n'est pas du tout du goût de Clément ! Reste l'homme-grenouille : peut-être que lui pourra l'aider... Didier Millotte propose un texte à la fois loufoque et tendre sur le thème de la différence. Clément se réveille différent, mais évolue grâce à des rencontres et des situations, et parviendra finalement, au terme d'une longue et fatigante journée, à retrouver sa tête de petit garçon. Comme le dit l'homme-grenouille : « C'est quand on s'accepte qu'on a la meilleure tête ! ».

empty