Signature de Régis Sénécal

Google Agenda

Le 20 avril 2024 à 10h30

Librairie le Chat Pitre

Samedi 20 avril 2024 à 10h30, Régis Sénécal dédicacera J’ai voulu tuer Mário Soares paru aux éditions Douro, une fiction historique sur fond de révolution des Œillets au Portugal.

 

L’auteur :

Régis Sénécal, comédien et metteur en scène, a dirigé pendant vingt-quatre ans, près de Rouen, une scène conventionnée d’intérêt national pour la chanson. Auteur de pièces de théâtre il a par ailleurs écrit et co-écrit des ouvrages sur l’histoire locale. Il a accueilli de nombreux écrivains dans les cafés Littéraires qu’il a programmés. Pendant la Perestroïka il s’est intéressé à la musique rock et à la peinture russe, autour desquelles il a créé plusieurs événements. L’auteur a également œuvré à de nombreux échanges autour de la francophonie avec le Québec et l’Afrique de l’Ouest. Il est membre de l’Académie Charles Cros. Régis Sénécal a 21 ans lorsqu’il effectue son premier voyage au Portugal en juillet 1974, quelques mois après le putsch des capitaines. Il s’y rendra une seconde fois en avril 1975, puis une troisième en juillet de la même année. Il restera jusqu’à aujourd’hui impressionné par ce processus révolutionnaire qui lui semble aussi important que la Commune de Paris. Régis Sénécal a publié en 2021 son premier roman : L’Antre du Serpent, dans la collection d’Ici et d’Ailleurs aux éditions Douro.

 

Le livre :

Portugal 1974/1975 : la Révolution des Œillets. Les feuillets que me confia Maria Portugal en 1998 narrent de façon succincte une série d’épisodes de sa vie, depuis sa naissance en 1925 à l’aube des années 2000. Elle y évoque avec pudeur la période qui se situe pendant la révolution des Œillets, pourtant elle retourne au Portugal entre août 1974 et novembre 1975, et ce qu’elle en relate dévoile un moment de vie extraordinaire. Les bribes d’informations distillées, témoignent de ce qu’elle est projetée dans le maelström révolutionnaire auprès d’un ami de jeunesse, le leader politique et héros antifasciste Manuel Serra. Elle va en partager intimement les péripéties politiques. Dans cette parenthèse stupéfiante, Maria, dont le personnage oscille entre faits réels et moments imaginaires, devient une figure romanesque. Elle traverse ce qui fut en Europe le dernier mouvement insurrectionnel où un peuple tente de prendre son destin en main et d’imaginer une autre forme de société. Dans ces circonstances exceptionnelles, elle va affronter le cours de l’histoire et s’aventurer dans des limites extrêmes. «J’ai voulu tuer Màrio Soarès» est une fiction historique qui révèle des aspects insolites de l’après 25 Avril 1974. 2024 en marque le cinquantième anniversaire.

empty